Turismo Prerrománico > La Nouvelle Jérusalem dans Beatus et l’Apocalypse

La Nouvelle Jérusalem dans Beatus et l’Apocalypse

21.9 – Un des sept anges s’approcha de moi : “Viens et je te montrerai l’épouse de l’Agneau”

En esprit, il m’a emmené sur une grande et haute montagne et m’a montré Jérusalem, la ville sainte qui est descendue du ciel de la part de Dieu, resplendissante de sa gloire.

Les beatos sont des copies des Commentaires sur l’Apocalypse de Beatus de Liébana qui respectent son texte ainsi que le thème et la situation des images, bien que chaque miniaturiste l’interprète selon son imagination, ses caractéristiques techniques et sa qualité.

Bien que les Apocalypses européennes ne soient pas des copies du Commentaire de Beatus, car elles suivent également le livre de Saint Jean de Patmos, nombre de leurs images coïncident en position et en thème avec celles du Beatus.

Ici vous pouvez comparer cette miniature en douze bienheureux et quatre apocalypses, classés chronologiquement. Pour agrandir cliquez sur l’image.

Il est intéressant de noter que depuis le bienheureux de San Miguel de Escalada, tous les béatifiés ont maintenu la même structure de cette image, bien que très simplifiée dans les deux copiées hors d’Espagne – Genève et Lorvao -, et même dans l’Apocalypse de Trinity College , œuvre anglo-normande du milieu du XIIIe siècle, la structure de la version Magius est conservée.

Toutes les images ont été obtenues à partir du recueil d’études de notre ami Jean-Luc Monneret, dans lequel il présente toutes les images de Beatus et d’Apocalypse avec leur description.

 
 

Vues : 19

 

Partager sur:
Impression