Turismo Prerrománico > L’Alpha et l’Oméga et la Croix d’Oviedo dans Beatos et l’Apocalypse

L’Alpha et l’Oméga et la Croix d’Oviedo dans Beatos et l’Apocalypse

1.4 – Yo soy el Alfa y la Omega, dice el Señor Dios, Aquel que es, que era y que viene, el Todopoderoso.

22.13 – Yo soy el Alfa y la Omega, el Primero y el Último, el Principio y el Fin.

Les “beatos” sont des copies des Commentaires sur l’Apocalypse de Beatus de Liébana qui respectent son texte ainsi que le thème et la situation des images, bien que chaque miniaturiste l’interprète selon son imagination, ses caractéristiques techniques et sa qualité.

Bien que les Apocalypses européennes ne soient pas des copies du Commentaire de Beatus, car elles suivent également le livre de Saint Jean de Patmos, nombre de leurs images coïncident en position et en thème avec celles du Beatus.

La référence à l’Alpha et à l’Oméga, que nous avons trouvée dans onze bienheureux espagnols mais dans aucune Apocalypse européenne, apparaît dans certains cas au début du manuscrit, dans d’autres à la fin et parfois aux deux endroits, bien que l’image qui accompagne un seul des deux cas, jamais les deux. Cette image, alors que dans les quatre premiers et les quatre derniers bienheureux, il s’agit d’une croix d’Oviedo avec les deux lettres grecques suspendues à ses bras, sur une image de l’agneau dans les trois derniers, dans les trois du XIe siècle l’image associée à la mention de l’Alpha et de l’Oméga, l’image d’une de ces deux lettres est utilisée,

Pour agrandir cliquez sur l’image.  

Vues : 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Partager sur:
Impression