Turismo Prerrománico > Viajes > Viajes Recomendados > 2016 > juin > 24 > L’ART ECCLESIASTIQUE DE ZAMORA

L’ART ECCLESIASTIQUE DE ZAMORA

Itinerario del viaje que proponemos incluyendo el mapa del viaje, los monumentos a visitar por día de operación, las distancias parciales y los kms totales del viaje. Si desea acceder a la descripción completa de algún monumento pulse sobre su foto. Si desea completar y reservar este viaje pulse "Crear viaje a medida" 2 Dias

L’itinéraire que nous proposons commencerait à Toro, petite ville où se trouve l’importante collégiale de Santa María la Mayor, temple roman du XIIème siècle considéré comme une petite réplique de la Cathédrale de Zamora, mais avec un charme particulier qui le rend spécial.

Le prochain arrêt du voyage serait précisément Zamora, avec sa magnifique Cathédrale où attirent l’attention sa splendide coupole et la “Portada del Obispo”, deux éléments qui se maintiennent de sa première construction au XIIème siècle. Déjà du XIIIème siècle se détache l’imposante tour-forteresse.

Le parcours continuerait  jusqu’à El Campillo où se trouve l’église wisigothe de San Pedro de la Nave, temple construit à la fin du VIIème siècle, qui pourrait donc être considéré comme l’un des derniers vestiges de l’art wisigoth dans la Péninsule, et qui se trouve encore, de nos jours, dans un magnifique état de conservation.

Le prochain arrêt se ferait à la Granja de Moreruela, municipalité près de laquelle se trouve le monastère de Santa María, considéré par beaucoup comme la première enclave de l’ordre de Cîteaux en Espagne. Bien qu’en ruines, conséquence des désamortissements et de l’abandon, nous pouvons encore admirer son splendide chevet composé de sept petites absidioles.

Le voyage se terminerait à Benavente, ville où se trouve l’église de Santa María del Azogue, très beau temple où attire l’attention son chevet grandiose de cinq absides, du plus pur style roman de Zamora, bien que l’intérieur du temple annonce déjà l’arrivée du style gothique dans la région.

• Visites prévues: Santa María la Mayor de Toro, la Cathédrale de Zamora, San Pedro de la Nave à El Campillo, Santa María de Moreruela et Santa María del Azogue de Benavente.

• Parcours total approximatif du voyage: 143kms.

• Type de séjour recommandé: Logements Ruraux dans les environs de Zamora.

Mapa del viaje

Provincias de la Ruta:
Zamora

Guía del viaje

Día 1

Toro

La collégiale de la Sainte-Marie la Mayor de Toro a commencé sa construction au XIIe siècle. Sa coupole fameuse est inspirée dans celui-là de la cathédrale de Zamora. Mais non seulement la coupole, le temple est une petite copie de la cathédrale zamorana, bien qu’il possède un propre charme. A souligner son chevet triabsidal qui brille par sa taille, hauteur et décoration.

Zamora

La cathédrale de Zamora a été commencée à construire en 1151. Cependant, des modifications successives ont affaibli son aspect en grand partie. La tour – force grandiose a été construite plus tard, au XIIIe bien qu’il a continué d’utiliser les styles du roman même si le gothique se permettait de sentir déjà dans la zone. Mais sans doute l’élément le plus emblématique du temple est sa magnifique dôme qui est arrivée complet jusqu’à nos jours.

Día 2

Campillo

Il est possible que nous nous trouvions face au monument le plus important de toute l’époque wisigothe qui ait subsisté. De structure cruciforme, de trois nefs et une seule abside, il inclut dans sa structure originale les compartiments latéraux que nous considérons ajoutés par la suite à ces nefs. Il contient aussi une magnifique décoration sculptée.

Granja de Moreruela

El monasterio de Santa María de Moreruela fue trasladado de Moreruela de Suso a su actual enclave en 1143 en época de Alfonso VIII. Es considerado por muchos como el primer enclave del Císter en nuestro país y fue declarado Monumento Nacional en 1831. Posee una cabecera monumental que afortunadamente aún se conserva compuesta de siete absidiolos en disposición radial en torno a la girola que rodea el majestuoso altar central.

Benavente

La iglesia del Santa María del Azogue se comenzó a construir hacia 1180 a cargo de Fernando II. Lo más destacable del templo es su cabecera formada por cinco ábsides. El sobrio interior produce una sensación de marcado acento gótico que ya comenzaba a dejarse sentir en la zona. Sin embargo, lo verdaderamente espectacular de este templo es su cabecera, realizada en un estilo puramente románico-zamorano.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Partager sur:
Impression

Portal de información sobre la Historia y el Arte medievales, con la descripción de más de 600 monumentos, que ofrece al viajero la posibilidad de preparar los itinerarios de sus viajes a monumentos de ese periodo.