Turismo Prerrománico > Países > España > SANTIAGO DE GOBIENDES

SANTIAGO DE GOBIENDES

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Ninguna valoración todavía)

Remarques préliminaires

  • Déclarée Monument Historico-Artistique le 3 Juin 1931.
  • Aux XVIIIème et XIXème siècles elle fut soumise à de grandes transformations : l’abside centrale fut sibstituée par une autre beaucoup plus grande et plus haute qui défigure son aspect extèrieur, les pièces latérales furent supprimées et la sacristie, les portiques et le campanile ajoutés.
  • Elle fut très soigneusement restaurée en 1983 par Magín Berenguer, bien que, pour le moment, la mise en oeuvre proposée par J. Manzanares et qui envisage l’élimination de tous les ajouts et la récupération de sa structure originale n’ait pas encore été effectuée..

Environnement historique

À quatre kilomètres de Colunga, sur une colline donnant sur la mer cantabrique, se trouve Santiago de Gobiendes, l’une des dernières manifestations de l’Art Préroman Asturien. Cette église, dont la structure originale correspondait exactement au plan établi par Alfonso II, bien que, dans ce cas, le chevet ne fût pas plat car l’abside centrale ressortait légèrement par rapport aux côtés.

Description

À l’origine, elle se composait de trois nefs Planta según Manzanarescouvertes d’une toiture plane en bois et séparées par des arcatures en plein cintre en brique sur des piliers carrés aux chapiteaux-imposte, la nef centrale étant beaucoup plus large et plus haute que les nefs latérales, ce qui permit d’y ouvrir de chaque côté quatre fenêtres centrées sur les arcs de séparation, offrant ainsi à l’église une illumination très adéquate. Le chevet était formé de trois absides planes, aussi larges que les nefs et couvertes de voûtes en berceau. La chapelle centrale, très modifiée lors de la réforme du XIXème siècle, pendant laquelle elle fut agrandie, déplaçant le chevet et élevant l’arc d’entrée, était un peu plus longue que les chapelles latérales et décorée d’une arcature aveugle adossée à ses trois murs. Le côté ouest se terminait par un narthex, tripartite aussi, dont sont conservés les deux compartiments latéraux qui communiquent avec le reste de l’église par deux portes formées elles aussi par des arcs en brique. Elle disposait, selon l’habitude dans toutes les églises du groupe, de deux compartiments latéraux, adossés à la dernière travée des nefs et disparus de nos jours .


À l’intérieur, l’église, qui rappelle beaucoup San Salvador de Priesca  bien qu’avec une autre travée d’arcature dans les nefs, conserve toutes ses principales caractéristiques sauf l’ampliation de l’abside centrale et des nefs du côté ouest. Mais extèrieurement, la réforme indiquée, dans un style de construction très différent, Vista de las naves y el ábside central antes de la resturación de 1983 modifia sensiblement son image. Dans le chevet, l’ample volume qu’offre la nouvelle abside centrale provoque un effet désagréable, détruisant complètement l’image d’un chevet asturien; à cela il faut ajouter que la prolongation des nefs -surmontée d’un clocheton moderne- dans un style très différent et sans aucune qualité artistique, ainsi que la construction d’un portique sur des colonnes en bois et qui recouvre tout le côté occidental et une grande partie du côté sud, cachent presque entièrement la structure originale de Santiago de Gobiendes. En outre, l’ampliation des nefs qui l’allongent disproportionnellement -un peu comme à San Adriano de Tuñón mais en plus grand- la convertissent en un édifice d’aspect étrange.


Sa décoration intérieure se limite aux chapiteaux, décorés de feuilles d’acanthe et du typique Vista de su aspecto actualastragale cordé, qui apparaissent sur les colonnes intégrées supportant les arcs des chevets. Dans la sacristie sont conservés quelques chapiteaux, fûts et bases de l’arcature aveugle qui se trouvait dans la chapelle centrale, aujourd’hui disparue , ainsi que les vestiges d’une fenêtre à meneau qui provenait sans doute de la même abside. Intéressante aussi est une autre fenêtre qui a été réutilisée dans le mur sud de la nouvelle abside lors de la réforme de 1853 comme l’indique une inscription dans « l’alfiz ». Elle est formée de deux arcs encadrés d’un « alfiz » et appuyés sur un petit pilastre avec chapiteau, de décoration simple et qui inclut l’image d’une svastika. Le fait que deux fenêtres de ce genre et qui seraient situées dans la partie centrale du chevet disparu, soient conservées nous amène à la conclusion qu’il devait y avoir, à l’origine, le compartiment habituel sur l’abside, sans accès de l’intérieur de l’église, et une fenêtre à chaque niveau. Aucune marque de peinture n’est conservée, bien qu’il semble évident que, comme les autres églises du groupe, elle devait disposer d’une complète décoration pictural.


Conclusions

Il n’y a aucune information sur la date de la consécration de l’église de Gobiendes. Ventana ajimezada reutilizada en la nueva cabeceraLa première référence apparait dans une donation de Ordoño II à la Cathédrale d’Oviedo en 921, mais si nous considérons sa structure originale, si semblable à celle de San Salvador de Priesca, son genre de décoration et la région oû elle se situe, pour laquelle Alfonso III montrait un intérêt très spécial, à tel point qu’à la fin de sa vie il se retira à San Salvador de Valdediós, dont il avait commandé la construction, à seulement 32 kms, nous amènent à la dater à la fin du IXème siècle ou début du Xème, pendant la dernière phase de son règne. Son plan, inscrit dans un rectangle, avec trois chevets, trois nefs de quatre travées, un triple narthex et deux compartiments de part et d’autre de la première travée des nefs, est une copie de celui de Valdediós, même dans le fait que l’abside centrale ressorte des côtés. La seule différence, importante, consiste à ce que, comme à Priesca, l’architecte n’osa pas construire une voûte dans la nef centrale, ce qui explique que celle-ci soit aussi plus large à Gobiendes qu’à Valdediós.

Autres informations intéressantes

Moyen d’accès: Sortir d’Oviedo par la A-64 direction Pola de Siero jusqu’à la A8. Dans la A8 continuer jusqu’á la sortie  prendre la N-632 jusqu’à la sortie 337. Prendre  la AS-260 et continuer jusqu’à Gobiendes. Total 56,1kms. Coordonnées GPS; 43º 28′ 9,54″N 5º 13′ 55,93″W.
Téléphone d’information:: Paroisse de Sales: 985.86.90.43, 985.85.0024 et 627.791.677.
Horaire des visites : Concerter l’heure avec le curé.

 

Bibliographie

Arte Pre-románico Asturiano: Antonio Bonet Correa
SUMMA ARTIS: Tomo VIII
L’Art Preroman Hispanique: ZODIAQUE
Ars Hispanie: Tomo II
Arte Asturiano: José Manuel Pita Andrade
Guía del Arte Prerrománico Asturiano: Lorenzo Arias Páramo

Portails

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Partager sur:
Impression