Turismo Prerrománico > Países > España > SAN ADRIANO DE TUÑÓN

SAN ADRIANO DE TUÑÓN

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Ninguna valoración todavía)

Remarques préliminaires

  • Déclarée Bien d’intérêt Culturel le 4 Juin 1931.
  • Conserve les peintures mozarabes les plus anciennes connues jusqu’à présent.
  • Après deux processus de restauration le siècle dernier, une deuxième campagne de nettoyage et de consolidation de ses murs fut effectuée en 2008, protégeant les peintures pour une étude postérieure.

Environnement historique

Cette petite église qui se trouve en très bon état, fut fondée par Alfonso III et son épouse Jimena de Navarra le 21 Janvier 89I, en tant qu’église de monastère, malgré la grande transformation qu’elle subit au début du XIIème siècle. Actuellement, bien qu’elle fut restaurée au siècle dernier, éliminant ainsi une partie des modifications qu’elle souffrit á différentes époques, elle conserve encore à sa base une sorte de narthex et un triple portique qui ne correspondent pas à la construction originale.

Description

Bien que de taille réduite et d’humble construction puisqu’il s’agit de l’église d’un petit monastère rural, sa structure correspond à celle des églises construites par Alfonso II et Alfonso III. Planta según ManzanaresElle se compose d’un plan basilical à trois nefs, couvertes d’une toiture en bois, sans transept, peut-être à cause de son peu d’importance, de trois absides, couvertes de voûtes en berceau, formant un chevet plat, et de l’habituelle pièce secrète au-dessus de l’abside centrale. Toujours en accord avec une telle structure, il y avait aussi deux compartiments latéraux dont n’est conservé que celui du côté sud. À l’intérieur, les trois nefs se divisent en trois travées formées par des arcs en plein cintre reposant sur des piliers carrés sans impostes et qui se terminent dans les trois chapelles de l’abside. Il est possible qu’il y ait eu, à la base, un triple portique couvert d’une

tribune, tel qu’on le voyait habituellement dans les autres églises de cette période. Comme nous l’avons déjà indiqué, sa construction Vista del costado surn’est pas de très bonne qualité, en maçonnerie et avec des pierres de taille juste aux angles. Il est intéressant de mentionner la fenêtre du double arc en plein cintre en brique avec colonne centrale et chapiteau qui se trouve au-dessus de la chapelle principale, comme seul accès à la pièce secrète.


L’illumination de l’église est obtenue grâce à une fenêtre dans chaque abside et trois de part et d’autre de la nef centrale, sur les arcs de séparation avec les nefs centrales, et toutes décorées de jalousies. À l’intérieur, nous ne trouvons de décoration sculptée que dans les ruines d’un tambour de porte en marbre et sur les deux chapiteaux de l’arc d’accès à l’abside centrale qui, bien que parfois considérés réutilisés d’une époque visigothe, nous paraissent de l’époque de l’église, bien que dépourvus de qualité et avec déjà des influences mozarabes. Ventanna de la cámara secreta de la cabeceraPlus intéressantes sont les peintures dans l’abside centrale, de claire influence mozarabe et où nous trouvons, outre des allégories du soleil et de la lune, une frise de créneaux et une autre de fleurs.


Malheureusement, nous devons prévenir les possibles visiteurs de la mauvaise humeur de la personne chargée d’ouvrir la porte et de faire visiter cette église, sans doute selon les normes de l’Évéché d’Oviedo : outre son peu de connaissances sur l’histoire de l’église et ses caractéristiques, elle interdit non seulement de prendre des photos, même sans flash, – la photo, en tête de cette page a été prise pendant notre première visite, il y a plus de vingt ans alors que les extérieurs datent d’Août 2006- mais aussi l’entrée avec des caméras ou des appareils photos, obligeant les visiteurs à retourner à un parking assez éloigné pour les laisser dans leur voiture avant d’entrer à San Adriano. Nous recommandons donc à nos lecteurs d’essayer de faire coïncider leur visite avec la présence du curé, information qu’ils pourraient obtenir dans quelques-uns de nos hôtels Collaborateurs.


Autres informations intéressantes

Moyen d’accès: Laisser Oviedo par la A-63 direction Grado-La Espina. Prendre la N-634 jusqu’à la sortie 9 vers Trubia , Prendre la AS-228. Tuñón se trouve à 9 kms. L’église est à gauche, dans le village. Se garer dans le village, le parking de la route étant loin de l’église. Total 23 kms. Coordonnées GPS: 43º 17′ 30,70″N 5º 58′ 53,48″W.
Visites de groupes: Pour les groupes de plus de cinq personnes appellent le Ecomusée local. Téléphone 985 76 14 Mars.
Heures de visite: Pour les séjours de moins de cinq personnes doivent d’abord consulter le curé 629 86 70 42.

 

Bibliographie

Arte Pre-románico Asturiano: Antonio Bonet Correa
SUMMA ARTIS: Tomo VIII
L’Art Preroman Hispanique: ZODIAQUE Ars Hispanie: Tomo II
Arte Asturiano: José Manuel Pita Andrade
Guía del Arte Prerrománico Asturiano: Lorenzo Arias Páramo

Portails

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Partager sur:
Impression