Turismo Prerrománico > Art et culture > Art Roman > Index des fiches des monuments romans

Index des fiches des monuments romans

Ermita de la Virgen del Pilar

Roman - XIIIe siècle - Teruel

L’ermitage primitif de la Virgen del Pilar a dû s’ériger à la fin du XIIe siècle et il aurait une plante rectangulaire, une abside carrée et une couverture en bois. Les trasformaciones patients ont fini par la suite avec sa physionomie originaire, dont la façade se conserve uniquement de couchant conformée par un arc de point moyen avec une moulure polilobulada et un petit óculo.

ERMITA DE LOS SANTOS EMETERIO Y CELEDONIO (R)

Roman - XIe siècle - Huesca

Autour du 1010 Samitier était encore une place musulmane. Il semble clair qu’une position fortifiée chrétienne existait déjà durant le règne de Sancho Plus grand de Pampelune. À la mort de Sancho en 1035, il est établi que la localité de Samitier communique à son fils Gonzalo et non au frère de celui-ci, Ramiro, comte de l’Aragon. Un rendez-vous le plus ancien rapporté au Santus Celedonium date de 1055. L’église a une plante basilical de trois nefs, plus haut la centrale achevées en absides siennes semi-circulaires.

ERMITA DE N. S. DE TREVIÑO (R)

Roman - XIIIe siècle - Huesca

Cette église, appartenant à un monastère ancien, est exemplaire tardif de transition datable roman – gothique dans le premier tiers du XIIIe siècle. Le temple est d’une nef unique oriente à l’est, et achevé par l’abside polygonale de trois côtés après laquelle un ample sanctuaire est marqué par clarté. Au XVIIe des chapelles latérales ainsi que un porche ont été ajoutés en précédant à la couverture le nord de communication avec le cloître disparu.

ERMITA DE PUILAMPA (R)

Roman - XIIe siècle - Huesca

L’église monastique de Puilampa, très proche de Sádaba, est tout celui qui reste du monastère d’hospitaliers. Son nom vient de Podium Lampadii, « un lieu où dans une hauteur un feu se parait », avec l’allusion sa fonction de guide en manière d’un phare pour les pèlerins qui parcouraient l’une des routes anciennes jacobeas. Son style est cistercien et il s’est édifié à la fin du XIIe ou des principes du XIIIe. Deux inscriptions à l’intérieur, ont une date de 1189; et l’autre à l’extérieur, de 1222. C’est un édifice de nef rectangulaire achevé dans abside de tambour.

ERMITA DE SAN BARTOLOMÉ DE UCERO (R)

Roman - XIIIe siècle - Soria

L’ermitage de Bartolomé de Ucero Sain, c’est une construction attractive tardorrománica par sa propre façon et par le paysage merveilleux dans lequel elle est située au bord de la rivière les Loups. Il a une seule est segmenté dans trois tronçons avec son axe mieux dévié vers le nord, chevet avec le sanctuaire qui n’est pas marqué à l’extérieur et les chapelles latérales qui génèrent une forme de croix latine. Le cylindre absidal est d’une plante semi-circulaire, bien qu’au-dessus de la ligne d’imposte il se transforme à polígonal. Il a la couverture principale dans le côté méridional et d’autres deux, à un occident et au nord, les deux murées actuellement.

ERMITA DE SAN CRISTÓBAL (R)

Roman - XIe siècle - Huesca

L’église ancienne paroissiale d’Abenozas, aujourd’hui abandonné, est dédiée au Saint-Christophe. Édifice d’une seule nef, orienté à un Est, achevé en chevet elle est plate, donnée qui lui apporte un point ajouté d’antiquité. Sa construction pourrait être datée dans le dernier tiers du XIe. Sur la porte principale il y a une massette, changée en clocher.

ERMITA DE SAN JUAN BAUTISTA (R)

Roman - XIe siècle - Palencia

Le peuple de Villanueva du Río est resté couvert par les eaux du réservoir d’Aguilar de Campoo et de lui son église, celle-là du San Juan et un pont du XIIIe siècle. Ci-mentionné a fait courir un pire sort étant donné qu’il suit dans son emplacement original et seulement il affleure dans des époques de sécheresse. Cependant, heureusement, l’église a été démontée et reconstruite pierre  à pierre dans le parc de la capitale palentina connu comme « La Huerta del Guadián ». Temple de style très simple formé par une seule nef. La grande couverture du côté détache, cependant, le sud par la beauté de ses archivoltes.

ERMITA DE SAN MIGUEL DE ABÓS (R)

Roman - XIe siècle - Huesca

L’ermitage du Saint-Michel dans Abós appartient à un endroit inhabité dont cela subsiste seulement aux environs de Bidet. Déjà des maisons, des terres et des vignes prennent rendez-vous dans Abós dans la date précoce de 1059, dans un testament émis par Loriot Iñiguez et sa femme Sancha. À l’extérieur l’abside est des bons sièges; sans des ornements, et achevé avec consoles pour le support d’un avant-toit qui n’existe pas déjà; à l’intérieur l’église consiste d’une nef unique achevé en abside de tambour en ce qu’il couvre avec voûte de quart de sphère. L’enceinte entourée de murailles qui l’entoure est de 1741.

ERMITA DE SAN MIGUEL DE AGUILAR (R)

Roman - XIe siècle - Huesca

Cette petite église, suffisant pour les nécessités liturgiques du petit noyau primitif, se compose d’une nef unique orienté à l’est et fermée avec une abside semi-circulaire. Son chevet nous parle de quelques époques édifiantes et des réparations obligées par des écroulements. Ainsi, ils sont remarquables, ses lesenas, dont deux soustraient dans le côté le nord du chevet qu’ils nous parlent d’un point de départ lombard.

ERMITA DE SAN MIGUEL DE BARLUENGA (R)

Roman - XIIe siècle - Huesca

Petite église construite à la fin du 13ème siècle qui est actuellement la chapelle du cimetière de la petite ville de Barluenga. Extérieurement il s’agit d’une construction d’un seul navire, qui comprend l’abside, avec toit à deux eaux et couverture avec deux archivoltes dans le côté ouest du côté sud. Mais à l’intérieur, il étonne avec un intéressant ensemble de peintures gothiques de S. XIV, récemment restauré, qui couvrait toute l’abside, la voûte d’accès et le plafond à caissons.

ERMITA DE SAN SATURNINO DE AGUASCALDAS (R)

Roman - XIe siècle - Huesca

L’ermitage de Sain Saturnien dans Aguascaldas est un petit exemplaire du roman lombard c’est-à-dire fechable au début du XIe siècle, de nef unique rectangulaire, achevé à l’est par un chevet typique, décoré avec lesenas arraché d’un haut soubassement et des arcatures aveugles lombardes. Bien qu’il soit dans un état de ruine toujours le nord peut apprécier le point de départ de la voûte de canon moyen dans le mur.

ERMITA DE SAN SATURNINO DE AGUILAR (R)

Roman - XIIe siècle - Huesca

Il est d’une nef couvert de voûte pointue de canon, renforcé par deux arcs fajones sur des pilastres avec chapiteaux dans un biseau. Il a deux chapelles latérales en manière d’un nef de croisière. L’abside semi-circulaire, précédée d’un arc de point moyen, se couvre avec voûte de quart de sphère. La structure originale de l’église pourrait être datée à la fin du XIIe siècle ou peut-être déjà au XIIIe par le pointage notoire de la voûte et des fajones. Les chapelles latérales et une couverture ils sont probablement du XVIIe siècle.

ERMITA DE SAN SEGUNDO (R)

Roman - XIIe siècle - Avila

L’ermitage de San Segundo se considère contemporain de l’église de Sab Andrés d’Avila, par ce que sa construction a dû être réalisée entre 1130 et 1160. Dans un premier moment elle fut consacrée au Saint-Sébastien et à la Sainte-Lucie. Cependant, après la découverte au XVIe siècle d’un coffre avec les reliques de « Santus Secundus » l’invocation de l’église s’est mise à être à ce saint. Grâce aux réformes qu’il a subies, de l’époque romane on conserve seulement le chevet, la couverture méridionale et quelques murs. On a été déclaré Monument architectonique – artistique en 1923.

ERMITA DE SANTA COLOMA DE ALBENDIEGO (R)

Roman - XIIIe siècle - Guadalajara

Commencé à construire peut-être déjà au XIIIe siècle avec un dessin initial de trois nefs et trois absides qui sont conservés aujourd’hui, beaucoup plus grand central, semi-circulaire, organisé en trois panneaux séparés par des faisceaux de colonnes sans majuscules, avec une fenêtre dans chaque tissu, trois archivoltes et avec de beaux treillis. Les absides latérales et plates ont des fenêtres très originales. Cependant, l’église ne fut achevée qu’au quinzième siècle, lorsqu’elle fut fermée par une seule nef accessible par une porte en arche carpanel décorée du côté nord.

ERMITA DE SANTIAGO DE AGÜERO (R)

Roman - XIIe siècle - Huesca

Commencé à construire au milieu du 12ème siècle, il devait être une basilique à trois nefs et trois absides mais ce n’était pas fini, en coupant les trois nefs après la première section avec un mur. Deux périodes très différentes sont appréciées dans sa construction, de qualité nettement inférieure à la seconde, qui semble avoir subi la précipitation pour sa fermeture et sa terminaison. Cela a également conduit à sa magnifique couverture de quatre archivoltes sur colonnes et chapiteaux décorés et une effigie dans le tympan, qui devrait aller à l’ouest, se trouve sur le mur sud de la première section du navire, avec une couverture arrière à l’intérieur.

ERMITA DEL CRISTO DE LA MISERICORDIA (R)

Roman - XIIIe siècle - Salamanca

L’ermitage du Christ de la Miséricorde, populairement connue comme « Vieille paroisse », est une construction solide de sièges granitiques, avec un petit chevet quadrangulaire et une large nef articulé dans cinq tronçons irréguliers, avec massette dans le testero et avec trois couvertures (N, Ou et S). Elle A été récemment restaurée afin de finir avec le processus de la détérioration qu’il subissait depuis il faisait le temps.

ESPINOSA DE LOS CABALLEROS (R)

Roman - XIIe siècle - Avila

Le temple deEspinosa de los Caballeros est l’un des meilleurs exemples de toute la province d’Avila d’église romane partiellement construite dans une pierre, en exceptant ceux-là de la capitale. Est constitué par une seule nef de maçonnerie et un chevet de sièges de pierre sablonneuse divisée en tronçon droit et abside avec une plante semi-circulaire. Son clocher mudéjar se fait remarquer aux pieds du vaisseau.

IGLESIA ARCIPRESTAL DE SAN MATEO (R)

Roman - XIIIe siècle - Castellón

L’église arciprestal de Mateo Sain (Mateu Sain dans valencien) le Conquistador a été construit au XIIIe siècle après la conquête de la zone par Jaime I. Son style se trouve à cheval entre le roman et le gothique, en étant l’élément le plus antique de l’ensemble et, par ende, avec encore un roman un cigare, le portalada de la façade principale. Le temple possède une plante de croix latine, de voûte de crucería et une abside principale. Comme la donnée à se faire remarquer, à pointer qu’il est été dans cette église où il a fini le Schisme d’Occident le 15 août 1429.

Iglesia de Allué

Roman - XIe siècle - Huesca

L’église qui se compose d’un vaisseau rectangulaire avec une couverture plate, une abside semi-circulaire couverte par voûte de four et sans une décoration extérieure, bien que son toit soit appuyé sur des consoles. Il a quelques constructions monacales ajoutées par la suite, ainsi que une tour défensive adossée à la fin de la nef.

Iglesia de Anzano (Esquedas)

Roman - XIIe siècle - Huesca

Cette église, qui incluait une couverture magnifique romane dans le côté le sud, est été destruído en grande partie pour emporter la couverture au Musée Marés de Barcelone, en unissant dans ce cas à a spolié habituel des oeuvres d’art, la destruction de la partie non spoliée. Une abside semi-circulaire se composait d’une nef rectangulaire avec voûte de canon plus, couverte de voûte de four sur canecillos. Tout le temple contenait une décoration riche romane.

Trier par
Le terme de recherche
Phase
Style
Temps
Pays
Province
Condition