Índice general

Basílica de Son Bou

Visigodo - Siglo V - Baleares

De plan basilical de trois nefs et trois absides, la centrale avec narthex, et deux annexes. Il semble qu?elle ait eu un baptistère extérieur qui passa par la suite à l?abside où se trouve des fonts baptismaux monolithes cylindriques, en forme de croix à l?intérieur. Il y avait une porte d?entrée à chaque nef dans un portique. On ne trouva ni mosaïques ni décoration, mais sa construction était de grande qualité.

BASÍLICA DE SON PERETÓ

Visigodo - Siglo V, Siglo VI - Baleares

De plan basilical de trois nefs et une abside centrale carrée. Le baptistère, avec ses fonts baptismaux quatrilobés, etait situé devant la façade. De ses restes de décoration se détachent les mosaïques de grande qualité, avec motifs fantastiques, floristiques et géométriques, sans doute inspirés des modèles nord-africains ou tarragonais.

Basílica de Torelló

Visigodo - Siglo V - Baleares

De plan basilical de 24x10m, avec trois nefs séparées par des supports rectangulaires et une abside carrée, le plus intéressant de ce monument sont les mosaïques qui y furent trouvés: un rectangle autour de l?autel et un cratère avec un paon de chaque côté dans le presbytère avec décoration de grappes et oiseaux, deux lions face à face avec un palmier au milieu du sanctuaire et des motifs géométriques dans la nef.

Basílica de Torre de Palma

Visigodo - Siglo IV - Alto Alentejo

Se compose d’un édifice divisé en deux parties, chacune avec deux absides confrontées, l’une de trois nefs et l’autre d’une seule qui couvre toute la largeur, et où se trouve aussi, adossé au côté nord, un baptistère rectangulaire avec des compartiments adjoints. Bien sûr structuré et construit comme ensemble homogène.

BASÍLICA DE VEGA DE MAR

Visigodo - Siglo VI - Málaga

Elle représente l'une des églises les plus significatives du style nord-africain. Elle a un plan basilical à trois nefs, avec deux absides,deux portiques latéraux et de très intéressants fonts baptismaux dans une pièce latérale de l'abside. Elle est entourée d'une nécropole où se trouvent les tombes qui appartiennent à une longue période, depuis les commencements du christianisme jusqu'au VIIème siècle.

Basílica Paleocristiana de Barcelona

Visigodo - Siglo V - Barcelona

Partiellement enterrée sous le côté gauche de la cathédrale gothique,  furent découverts les vestiges d’une cathédrale paléochrétienne et d’un baptistère octogonal. Il s’agit d’un édifice orienté vers le nord-est, dont nous ne connaissons qu’une partie de ses trois nefs, de forme très irrégulière, où ont été trouvés deux sarcophages et des restes de peinture de style romain.

CÁMARA SANTA DE OVIEDO

Asturiano - Siglo IX - Asturias

Il s’agit d’un martyrium qui se compose de deux nefs rectangulaires superposées, l’inférieure correspondant à la construction originale et couverte dune voûte en berceau. La supérieure avait une nef et une abside, bien que la nef fut modifiée au XIIème siècle. C’est un antécédent très clair de la structure de Santa María del Naranco.

Capilla de Marcús

Románico - Siglo XII - Barcelona

La chapelle de Marcús (Capella en en Marcús en catalan) doit sa fondation et son nom au riche banquier Bernat Marcùs, même si elle a été dédiée de son origine (1150) à la Vierge du Guide (Mare de Déu de la Guia ) en raison de son emplacement à un carrefour de routes en dehors des murs de Barcelone. Sa fonction était cimetière mais plus tard, il a été intégré à un hôpital pour voyageurs. Il a une nef unique, une voûte en berceau et un beffroi d’époque.

CAPILLA DE SANCTI SPIRITUS (R)

Románico - Siglo XII - Navarra

Roncesvalles est une étape importante sur le Camino de Santiago, puisque trois grandes routes d’Europe centrale convergent: celles de Paris, Vézelay et le Puy. Mais en outre, il est connu pour être le lieu où, en 778, eut lieu la bataille de Charlemagne contre les Basques, racontée dans le célèbre poème épique du « Cantar de Roldán ». Le plus ancien vestige architectural est la chapelle funéraire de Sancti Spiritus ou Silo de Charlemagne, ainsi nommée parce qu’on dit que les Francs y ont été enterrés. Il a été construit au 12ème siècle, il a une voûte en berceau et son but était et est le cimetière. Il convient également de visiter la salle capitulaire ou la chapelle de San Agustín, du XIVe siècle, où se trouve le mausolée de Sancho el Fuerte, roi qui a participé à la célèbre bataille de Las Navas de Tolosa (1212) à laquelle il a amené le célèbre des chaînes qui ont inspiré le bouclier de Navarre.

CAPILLA DE SANTA FILOMENA DE CADRAMÓN (R)

Románico - Siglo X - Lugo

Son origine remonte aux IXe et Xe siècles, par une donation du roi Ordoño à l’évêché de Britonie, dont on conserve le chevet rectangulaire formé par l’abside et le presbyterium et les restes d’une nef, aussi rectangulaire, de sorte que l’accès actuel est une porte encombrée dans ce qui était l’arc de triomphe, et sous le sol on conserve l’empreinte du reste de la structure de trois nefs, croisière et un narthex. Nous avons pensé qu’une étude approfondie de cette église serait très intéressante pour en connaître l’origine.

CAPILLA DE SANTA MARÍA DE OZA (R)

Románico - Siglo XII - La Coruña

Situé dans ce qui est aujourd’hui un quartier de La Corogne, nous trouvons ce petit ermitage, considéré du XIIe siècle, bien que certaines caractéristiques comme sa construction en somptueuse stalle ou les modillons, qui peuvent être inspirés des originaux, ils font penser à une datation antérieure. Actuellement, c’est une église cruciforme dans laquelle il semble que sa construction initiale conserve une abside de têtard plat et une partie de son unique nef, séparées par un arc plié en fer à cheval ? sur des colonnes et des chapiteaux pendant que les chapelles latérales ont été construites au XVIIe siècle, alors que la nef a également été allongée et ajoutée une épée. Une étude approfondie de cette chapelle pourrait nous apporter des surprises très intéressantes.

CAPILLA DEL SALVADOR, SAMOS (R)

Mozárabe - Siglo X - Lugo

Très proche du Monastère de Samos nous trouvons cette petite chapelle adossée à un cyprès millénaire qui se compose d’une nef et une abside rectangulaire séparée par un arc d’accès de fer à cheval. Comme est habituelle dans les églises mozarabes, la porte aussi dans fer à cheval, est situé dans le côté sud . Un banc de pierre parcourt l’intérieur de la nef, qui est couvert par un toit plat à deux eaux. L’ermitage est illuminé par quelques fenêtres, possiblement non toutes de la même époque, certains dans un arc de fer à cheval, en étant double celle-là du testero.

Casa Basílica de Mérida

Visigodo - Siglos IV-V - Caceres

Située sur une partie du théatre, c’est un édifice de deux nefs séparées par un mur, qui communiquent entre elles par une porte latérale, et deux absides de même largeur que les nefs. Conserve une partie du dallage à base de dessins géométriques et des peintures des murs de thèmes païens. Il semble que, par la suite, elle fut convertie en deux églises adossées.

CASTILLETE DE MONTE HOZARCO

Asturiano - Siglo VIII - Cantabria

Sa construction peut être mise en relation avec l’expansion, qui entreprend le royaume des Asturies, au milieu du 8ème siècle vers les terres voisines, comme indiqué dans les chroniques d’Alphonse III. Il a joué un rôle très important dans la défense, le contrôle et la consolidation des territoires chrétiens, au début de son expansion.

CASTILLO DE ABIZANDA (R)

Castillo - Siglo XI - Huesca

L’endroit était une forteresse musulmane appelée Abinyuyas, d’où il tire son nom actuel et a été prise par Sancho III le maire. Il est accepté comme date de la reconstruction de la tour en 1023, œuvre des maîtres lombards, pour attaquer le bassin d’Isábena. La construction de l’enceinte et la chapelle du château est plus tard, le travail des enseignants locaux.

CASTILLO DE ALARCÓN (R)

Castillo - Siglo XIII - Cuenca

Château arabe dans une zone où il existe des vestiges de constructions ibériques et romaines, conquis en 1184 par Alfonso VIII, qui a préparé de là en 1211 la bataille de Las Navas de Tolosa. C’est une grande forteresse construite en maçonnerie avec des pierres de taille dans les coins sur un haut promontoire, qui est formé par trois enceintes défensives, avec une grande tour rectangulaire, deux grands bâtiments et deux autres tours qui défendent la porte d’accès Actuellement c’est un Parador National.

CASTILLO DE ALBA DE TORMES (R)

Castillo - Siglo XV - Salamanca

Tour de guet construite au XIIe siècle que dans le XIII Sancho IV il a changé en château. Détruit dans les temps d’Enrique IV, Gutierre Alvarez de Tolède l’a reconstruit au milieu du XVe comme château – palais de la Renaissance, aplani par les troupes françaises en 1812, dont il reste seulement la tour de l’hommage et les ruines creusées du reste du château, qui présentent une forme rectangulaire avec une cour centrale entourée d’une double galerie. Dans son intérieur on peut voir un musée et quelques salles d’un matériel d’intérêt.

CASTILLO DE ALCALÁ DEL JÚCAR (R)

Castillo - Siglo XII - Albacete

Château de style islamique composé d’une tour pentagonale et de deux tourelles à plan circulaire aux angles droits, avec trois hauteurs à l’intérieur et une muraille extérieure dont il ne reste que des restes. Il fut construit par les almohades à la fin du XIIe siècle et conquis par Alphonse VIII en 1213. Son aspect actuel est celui du renouveau du XVe siècle, où a été construite sa grande tour de l’hommage, détruite dans les guerres du marquisat et carliste, et restaurée dans un long processus de reconstruction entre 1964 et 1985.

CASTILLO DE ALCAÑIZ (R)

Castillo - Siglo XII - Teruel

Le château d’Alzañiz a été cédé à l’ordre de Calatrava par Alfonso II en 1197. La zone la plus ancienne, d’aspect cistercien, correspond au nord-est, où se trouvent la Torre del Homenaje et la chapelle, datée de la fin du 12ème siècle et le début du 13ème siècle. En plus de son église, avec une seule nef, l’ensemble des peintures gothiques décorant une partie de l’atrium et la tour est très intéressant.

CASTILLO DE ALMOGUERA (R)

Castillo - Siglo XV - Guadalajara

Château sue en rocher d’origine arabe situé en position stratégique sur le Tajo, dans une zone où ont été trouvés des vestiges romains et wisigoths. Conquise définitivement par les Arabes à la fin du XIe siècle. Mentionné dans un document du XIIIe siècle, le château actuel a été construit au XVe siècle par Ramirez de Guzmán, maître de Calatrava, qui l’a démantelé peu de temps après après en l’abandonnant. Une aire de loisirs a été créée sur ses restes en 1998, pour laquelle des tours et des créneaux ont été reconstruits, sans rapport avec leur forme originelle.

Trier par
Le terme de recherche
Phase
Style
Temps
Pays
Province
Condition